30 décembre 2013

Le soldat Georges Léon VARLETTE.

La fiche issue du site mémoire des hommes, le registre de matricule et la liste  états nominatifs des tués, blessés, faits prisonniers ou disparus du JMO indiquent qu’il est décédé le 4 novembre 1914. 

L’acte de transcription de décès confirme également cette date en précisant l’heure, 8h00 du matin.

Le JMO relate que le 4  novembre, aucun incident n’est à signaler pendant la nuit.

Cependant, le lendemain, 5 novembre, à 10 heures, il y est notifié qu’une sentinelle placée en avant du petit poste du Moulin de Saulx est tuée par une balle allemande, et que l’autre a reçu une balle dans son sac ou elle a fait éclater ses cartouches.

La liste du 5 novembre fait état d’un blessé : le soldat de 2ième classe REDON.

Le soldat tué est-il du 364éme R.I ?

Le doute est permis, mais il est possible qu’il appartienne à un autre Régiment.

Fils de Léon Joseph & Julia Marie RICHARD, Georges Léon est né le 21 août 1886 à Hautmont (59 Nord).

Il exerce la profession de chaudronnier en fer.

Il effectue son service militaire au 145ième Régiment d'Infanterie comme soldat de 2ième classe à compter du 8 octobre 1907.

Il est promu Caporal le 9 février 1908, mais cassé de son grade et remis soldat de 2ième classe le 21 août 1908 par décision du 19 août. Il intègre le 21 août 1908, le 84ième Régiment d'Infanterie comme soldat de 2ième classe. Il est envoyé en congé le 25 septembre 1909. 

Rappelé à l'activité par décret de Mobilisation Générale du 1 août 1914, il intègre comme  soldat le 2 août 1914, le 364ième Régiment d'Infanterie, 6ième Bataillon, 21ième Compagnie.

Il est tué à l’ennemi le 4 novembre 1914 aux avant-postes de Champlon.

Il est inscrit sur le monument aux morts de la ville d’Hautmont.

Il était marié à Delphine Élisa Anna LAMBRECQ.

 

VARLETTE_Georges_L_on

Posté par 364RI à 14:50 - 3-Les Soldats - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2013

Le 364è R.I. le 1er novembre 1914

Le 1er novembre 1914, les 21ième et 22ième compagnies, la section de mitrailleuse de Louis COMTE sont aux avant-postes dans le secteur de Champlon.

La 24ième compagnie accompagnée de la section de mitrailleuse CHARLEUX du 166ième R.I. est au centre front dans le secteur de Marchéville.

Le reste du Régiment est à Fresnes.   

Le petit poste du Moulin de Saulx a dû se replier devant une fraction ennemie évaluée à une section et s’est établi à 300 mètres du moulin.

La fraction chargée de la relève de ce petit poste essayant d’avancer vers le moulin reçut quelques coups de feu et dut rester sur l’emplacement occupé par ce petit poste.

Fresnes est bombardé violemment pendant  une heure environ à partir de midi ; les dégâts matériels sont importants plusieurs locaux occupés par la troupe sont rendus inhabitables, deux maisons sont incendiées. Un second bombardement a lieu vers 14 heures.

La batterie allemande repérée et canonnée par une batterie de 75 cesse aussitôt son feu.

Le 1er novembre le soldat de 2ième classe FÉCELLE est blessé.

Il est probable que ce soldat soit Raymond Alexandre FECELLE né en 1884 et décédé le 30 mai 1916  à Cumières dans la Meuse. Son Registre de Matricule  indique qu’il est affecté à la mobilisation au  164ième R.I rejoint le 166ième R.I. le 1er février 1915 puis le 155ième R.I le 24 mars 1915, mais aucune blessure n’est mentionnée. Cela reste donc à confirmer.

 

F_celle

Posté par 364RI à 07:54 - 2-Le 364° RI - Commentaires [0] - Permalien [#]